Bientôt un schéma de la transition

Lors de cette réunion, raconte Diabré, « le lieutenant-colonel Yacouba Isaac Zida dit son entière disponibilité pour des concertations avec toutes les forces vives de la nation, en vue de trouver la formule appropriée, inclusive et consensuelle, d’une transition politique ».

L’opposition dit « saluer cette prédisposition » de l’armée (qu’elle considère d’ailleurs comme « membre à part entière de la communauté nationale » et « une composante essentielle de la vie de la nation ») et sa décision de « ne rien décider sans consulter les forces vives de la nation« . Pour les opposants, cela « augure d’un traitement consensuel de la question de la transition ».

L’opposition a d’ailleurs informé que le lieutenant-colonel Zida a promis qu’un document sur le schéma de la transition lui sera proposé « en vue de recueillir ses observations ».

Pendant ce temps, au chef de file, un groupe de travail a été mis en place et travaille déjà pour « finaliser ses propositions et les présenter dans le cadre des concertations prévues ». Dans quel délai ? « Bientôt », a répondu Zéphirin Diabré, alors que l’Union africaine souhaite que la transition soit cédée aux civils dans un délai de deux semaines.

En attendant, l’opposition dit rester unie, malgré la mésaventure de Saran Sérémé à la RTB le 2 novembre et affirme qu’il n’y a « aucune zone d’ombre » avec la société civile