Alassane Dramane Ouattara, présenté comme le « super économiste » s’est révélé être (au pied du mur) un piètre gestionnaire, incapable d’emmener les ivoiriens vers des lendemains meilleurs. Au contraire, cet affabulateur est entrain de pousser la Côte d’Ivoire vers les abîmes du surendettement. La Côte d’Ivoire végète, réduite à quémander des prébendes à des pays africains dans la même situation ou moins nantis qu’elle.

Et pourtant, on nous parlait de « pluies de milliards », de pays émergent à l’horizon 2020, de pays qui avance (dans la mauvaise direction sûrement); il demandait aux ivoiriens de lui faire confiance et que son travail c’était de savoir chercher de l’argent. Pour ce qui est de savoir chercher de l’argent, il en cherche jusqu’à nous endetter jusqu’au cou, il sait tellement chercher de l’argent qu’il réussit à le trouver dans nos propres poches (au lieu de nous en donner). 
Ce monsieur nous demandait de ne pas donner nos voix à la pauvreté (parlant de son adversaire Gbagbo Laurent). Aujourd’hui le panier de la ménagère se réduit comme peau de chagrin, alors qu’il était sensé se démultiplier par la « baguette magique » du « plus grand économiste de la terre ». Les fonctionnaires tremblent à chaque fin de mois, craignant ne pas recevoir leurs virements à temps. Les paysans, qui étaient devenus les « nouveaux riches » sous Gbagbo Laurent, voient aujourd'hui les prix de leurs culutures chuter de façon vertigineuse. Ce monsieur nous parle de croissance à 2 chiffres alors que le chômage n'a jamais été aussi haut en Côte d'Ivoire. Une fausse croissance bidouillée et certifiée (pour nous jeter de la poudre aux yeux) par ses maîtres financiers qui l'ont installé au pouvoir, sinon les pauvres ivoiriens n'en voient pas les retombées.

Au pied de ce même mur, l'historien Gbagbo Laurent, avec la Côte défigurée, coupée en deux par la rébellion d'Alassane Dramane Ouattara, avec la moitié des recettes du pays, la France, les Etats-Unis, l'Onu et toutes les multinationales occidentales contre lui, l'historien, disais-je, réussissait à avoir des performances économiques largement supérieures à celles de notre "économiste en chef". ET CELA SANS DEMANDER UN SEUL CENTIME A QUI QUE CE SOIT !!!

Vous cherchez le "vrai maçon" ? Il s'appelle Gbagbo Laurent !

GBAGBO#F*R*E*E

CI Yako