Deux adolescentes accusent de pratiques de sorcellerie une femme d’une soixantaine d’années à Garoua.

Aux dires des victimes, Djidjatou Ousmanou, la septuagénaire avait demandé de l’aide aux jeunes filles pour transporter sa cuvette d’eau. Les jeunes refusent et la vieille dame s’empare de leurs cœurs en les dévisageant. Face aux cris des adolescentes, les populations se lancent à la poursuite de la septuagénaire et vandalisent son domicile.

Elle aura la vie sauve grâce à l’intervention des éléments de l’adjudant chef, Félix Moudibado qui va la conduire en lieu sûr. Pendant sa garde à vue, Djidjatou Ousmanou reconnait les faits mais ne pas restituer elle-même les cœurs de ses victimes.

Le commandant de la brigade fait appel à un guérisseur réputé. Suite aux séances mystico-magiques avec le guérisseur, la présumée va cracher dans un verre d’eau le cœur de la première victime puis de la seconde victime. Après la restitution des cœurs, une concertation extraordinaire se tiendra entre la présumée sorcière et le guérisseur pour qu’elle retrouve la santé.

Une procédure a été ouverte par l’adjudant chef, Félix Moudibado pour que Djidjatou Ousmanou soit déférée afin de répondre de ses pratiques de sorcelleries parce que punies par le code pénal camerounais.
Source : africapresse