18/08/2014  source LE NOUVEAU COURRIER

Des jeunes cadres du Pdci Rda membres du bureau politique,
réunis au sein de la Coalition des militants du Pdci Rda pour la sauvegarde des résolutions du 12e congrès, ont récusé le samedi 16 août à la permanence du parti au Plateau, la candidature unique au sein du Rhdp. Ils annoncent une série d’actions visant à désigner un candidat du Pdci qui sera
plébiscité au congrès. «Une candidature unique de Ouattara à l’élection présidentielle de 2015, sera une aberration,
une absurdité, un déni de démocratie, pis une catastrophe pour la Côte d’Ivoire», a pesté Williams Koffi, président de la coalition qui avait à ses cotés le porte-parole Clément Adjourouffou et Juvénal Koffi. Pour eux, il n’est pas question que le Pdci n’ait pas de candidat à l’élection présidentielle 2015. C’est pourquoi, ils s’engagent à rechercher de façon
transparente à travers une action dénommée «initiative pour la victoire du Pdci en 2015», un candidat qui fera l’unanimité et conduira le Pdci à la victoire. Ils comptent sillonner la
Côte d’Ivoire pour rencontrer les anciens et les militants de base pour recueillir leur avis. Selon Williams Koffi et ses amis, depuis l’avènement d’Alassane Ouattara au pouvoir, le
Pdci est malade, piétiné, méprisé et trompé. «Nous sommes dégoutés de ce Pdci qu’on endort. Il est temps que
nous nous réveillons», clament-ils. Selon eux, si Ouattara tient tant à la candidature unique au sein du Rhdp,
c’est qu’il sait qu’il n’a pas de légitimité. «Je vous le dit : un candidat du Pdci battra Ouattara au premier tour»,
s’est-il exclamé. A l’endroit du président Henri Konan Bédié, à qui seront remis les résultats de la tournée pour
appréciation, la coalition demande l’application effective des résolutions du congrès. «Si le Pdci n’a pas de candidat à l’élection présidentielle de 2015, Bédié n’est plus président du Pdci, car lui-même est une résolution du congrès. Nous savons qu’il est sage donc agira dans le respect des
résolutions », ont-ils soufflé le chaud et le froid. De l’avis des jeunes cadres du Pdci, la composition de la nouvelle
«dénote de ce que la démocratie ne fonctionne pas en Côte d’Ivoire». Pour Williams Koffi, Clément Adjourouffou,
Juvénal Koffi Williams Koffi et autres, «la CEI du Rdr n’est pas bonne, ni dans sa conception, ni rassurante dans sa composition.» Aussi dénoncent- ils la présence du représentant du Pdci Youssouf Bakayoko en son sein. Ils pensent comme beaucoup d’Ivoiriens qu’avec cette nouvelle CEI, la Côte d’Ivoire n’est pas sortie de la crise.
Aux militants du RDR qui les menacent parce qu’ils sont opposés à une candidature unique, les membres de
la coalition demandent de cesser de proférer des intimidations et atteintes à leurs vies, car ils n’ont plus peur.
Par ailleurs, ils demandent la démission de Kobenan Adjoumani, ministre des Ressources halieutiques, du poste
de porte-parole du Pdci. Ses sorties hasardeuses mettent à mal, soutiennent- ils, la cohésion au sein du parti.
Ils en veulent pour preuve sa dernière sortie au cours de laquelle Adjoumani a, de leur avis, jeté l’opprobre sur
Bédié en le traitant de corrupteur.