Publié le 11 Décembre 2020 - Source: Autres Sources

Publié le 11 Décembre 2020 - Source: Autres Sources

Selon le journal d’investigation Ivoir’Hebdo, dans son édition du mardi 8 décembre 2020, et dans sa célèbre rubrique Top Secret, le visa de l’ancien président de l’Assemblée nationale ivoirienne, en rupture de banc avec le RHDP d’Alassane Ouattara ; a été délivré en Suisse. Le journal donne des détails.

Alors que l’on ignore exactement où il se trouve sur le territoire européen, l’on en sait un peu plus néanmoins sur le visa qui lui permet de voyager. Guillaume Soro, on le sait, a été déclaré persona non grata en France, par le Président français Emmanuel Macron.

« Je crois qu’il n’est plus en France pour en parler. Nous ne souhaitons pas qu’il mène des actions de déstabilisation depuis le sol français. Sa présence n’est pas souhaitée, sur notre territoire, tant qu’il se comportera de cette manière », avait déclaré le numéro un français, en novembre.

"Ce visa de trois ans, délivré le 24 janvier 2020, soit un mois après son retour raté en Côte d’Ivoire et l’arrestation de plusieurs de ses proches à Abidjan, dont le député et ex-ministre Alain Lobognon, a été octroyé précisément à Genève"

Depuis lors, l’on ignore où se trouve exactement l’ex-président de l’Assemblée nationale, exclu de la présidentielle ivoirienne, des suites de sa condamnation par contumace. Ce que l’on sait désormais, c’est que son visa Schengen lui a été accordé par les autorités suisses.

Ce visa de trois ans, délivré le 24 janvier 2020, soit un mois après son retour raté en Côte d’Ivoire et l’arrestation de plusieurs de ses proches à Abidjan, dont le député et ex-ministre Alain Lobognon, a été octroyé précisément à Genève.

C’est avec ce document officiel que Guillaume Soro peut circuler librement dans les vingt-huit Etats de l’Union européenne (UE), avec un point fixe de 90 jours maximum en France.