Par Connectionivoirienne.net | Hervé Coulibaly

 

“Mais pour lui [Ouattara], l’essentiel aujourd’hui, c’est d’aller à la réconciliation ; les questions d’indemnisation devant se faire avec le temps. A cet égard, il a promis de remettre les recommandations contenues dans le Rapport final au Gouvernement pour les analyser et leur donner une suite. Toutefois, il a insisté sur la publication de ce Rapport et même de celui de l’ex- CDVR afin que les ‘’concitoyens soient totalement informés du travail important qui a été fait’’.»

Ce bout de texte est issu du compte-rendu officiel publié par la présidence ivoirienne suite à la cérémonie de remise du rapport final de la Commission nationale pour la Réconciliation et l’indemnisation des victimes des crises survenues en Côte d’Ivoire (CONARIV).

 

 

 

Nombreux sont les Ivoiriens et Ivoiriennes, ou même des observateurs qui, depuis cette annonce se disent étonnés d’entendre le chef de l’Etat parler de la publication du rapport de la CDVR. Pour rappel, ce rapport rédigé par les services de l’ex premier ministre Charles Konan Banny, a été remis à Alassane Ouattara depuis la mi-décembre 2014.

 

Pourquoi est-ce maintenant, près d’un an et demi plus tard que Ouattara évoque subitement la publication de ce rapport ? Un rapport de surcroit déjà en possession de plusieurs journalistes qui en ont récemment fait quelques publications ?

 

L’une des informations principales contenues dans le rapport de la CDVR était que la «victoire» proclamée de Ouattara en 2010 fut en violation de la loi électorale. [lire ici]. Ce site publiera dans les prochains jours d’autres extraits de ce rapport.