IMPORTANTE DECLARATION A LA NATION DU RPCI-AC CONCERNANT LA TENUE DU 4e CONGRES DU FPI ET L'ORDONNANCE DE LA JUSTICE REPORTANT LEDIT CONGRES

Peuple de Côte d'Ivoire, comme au Burkina, l'heure H pour dire NON à la justice aux ordres, au musèlement de l'opposition, et à la violation de la constitution a sonné en Côte d'Ivoire. Trop c'est trop, ça passe ou ça casse.
Le Rassemblement du peuple de Côte d'Ivoire Alternative crédible (RPCI-AC) lance un Appel urgent au peuple de Côte d'Ivoire à sortir massivement demain jeudi 11 décembre 2014, pour dire NON au report du 4e Congrès ordinaire du Front populaire ivoirien (FPI) par l'ordonnance de la justice ivoirienne du 09 décembre 2014, car il y va de la survie de la démocratie en Côte d'Ivoire et du respect de notre Constitution qui autorise tout parti à tenir son Congrès.
Le RPCI-AC informe le peuple ivoirien que le seul but de cette ordonnance judiciaire est de détruire le FPI, notre allié, et par extension museler toute l'opposition afin de ramener la Côte d'Ivoire à l'ère du parti unique, en violation flagrante de la Constitution.

Le RPCI-AC informe le peuple de Côte d'Ivoire que la justice ivoirienne n'a aucun pouvoir pour faire reporter le Congrès d'un parti, encore moins celui du FPI. Cette compétence au FPI est du seul ressort du Comité central de ce parti. Cette ordonnance n'a rien de judiciaire, elle est purement politique. C'est la raison pour laquelle le RPCI-AC s'y oppose avec insistance.
Le peuple doit dire NON à cette justice des vainqueurs qui depuis trois ans n'arrive pas à juger les 1000 prisonniers politiques dont plusieurs sont en grève de la faim depuis plusieurs jours dans l'indifférence la plus totale, et d'autres à l'isolement dans des camps de concentrations à travers le pays.

Le peuple doit dire NON à cette justice ivoirienne manipulée et aux ordres qui ne juge que les pro-Gbagbo et qui fait venir Simone Ehivet Gbagbo à Abidjan sans avertir ses avocats et qui ose s'attaquer maintenant aux partis politiques comme le FPI, alors que les partis sont des associations privées.
Le RPCI-AC lance un Appel au peuple de Côte d'Ivoire et à tous les démocrates, à sortir massivement demain s'assurer de la tenue du Congrès du FPI, car en réalité tous les partis sont concernés. C'est donc l'avenir de la démocratie, de la justice, et le respect de la Constitution qui sont en jeu.

Le RPCI-AC lance un Appel au peuple à sortir massivement pour dire NON à la justice des vainqueurs et à la violation de la Constitution.
Peuple ivoirien, à l'instar du peuple Burkinabé, l'heure H de sortir dans la rue pour prendre en main ton destin a sonné.
Personne d'autre ne le fera à ta place. Tu dois te mobiliser sans faille demain pour exiger le respect de la Constitution que cette ordonnance de justice viole gravement.
Peuple de Côte d'Ivoire, l'heure H de descendre dans la rue a sonné car tu n'as plus le choix.
Comme le peuple Burkinabé, tu as le choix entre laisser museler et neutraliser l'opposition, laisser violer la constitution, ou prendre tes responsabilités devant l'histoire.
Ivoiriennes et ivoiriens, cette affaire d'ordonnance judiciaire reportant le Congrès du FPI est purement politique. Son seul but est de neutraliser l'opposition afin d'assurer le maintien au pouvoir d'Alassane Ouattara en 2015.

Peuple de Côte d'Ivoire, l'heure du printemps de l'Afrique noire a sonné. Avec le peuple Burkinabé, nous avons vu que le pouvoir appartient au peuple et non à une justice aux ordres ou à un régime dictatorial comme celui de Blaise Compaoré, aujourd'hui déchu.
Vive la Côte d'Ivoire
Vive le printemps d'Afrique noire
Pour le RPCI-AC
Christian Vabé
Président