Le quartier Agban, dans la commune de Cocody, a retrouvé la sérénité et le calme, après des semaines d’insécurité dues à l’invasion des enfants désœuvrés connus sous le nom de ‘’microbes’’.

 Ceux-ci y ont semé la terreur avec de violents affrontements entre bandes rivales, pour le contrôle des fumoirs. Plus grave, ils ont empêché les riverains de sortir de leur quartier ou d’y entrer. La gendarmerie qui a été appelé en renfort des autres forces de sécurité, a maintenu plusieurs postes d’observation. Cette situation semble ne pas inquiéter la plupart de ces enfants en rupture avec la loi, qui opèrent avec leur arme de prédilection, à savoir, des machettes, des coupe-coupe et couteaux.

 

« Ils viennent, mais de loin, lorsqu’ils voient les gendarmes en faction, ils font mine de passer ou d’être venus rencontrer quelqu’un en cachant leurs machettes. Lorsque nous les croisons un peu plus loin hors du quartier, ils nous menacent et nous lancent à la figure qu’ils attendent le départ des gendarmes pour passer à l’acte. C’est pourquoi, ils rodent et surveillent les mouvements des gendarmes », nous a expliqué Alain T. un riverain.

 

Ces informations ont été confirmées par des sources sécuritaires qui n’excluent pas de rafles systématiques sans préciser la date. En tout cas, le carrefour Boulangerie et les environs d’une pharmacie sont « tenus » par les hommes de la maréchaussée, dans le quartier d’Agban.