Ce sera sûrement la grandmesse,ce matin, à l’ex-Qg de campagne du président Laurent gbagbo où le front populaire ivoirien (fPi) tient son Comité central ordinaire.Les partisans de l’ancien chef d’etat vont célébrer la paix revenue au sein du parti. a preuve, selon les cyber-activistes qui rendaient
compte des minutes du secrétariat général de jeudi dernier, une très forte majorité de secrétaires nationaux s'est dégagée en faveur du maintien conditionnel du fPi dans la Cei en formation.

C'est donc une direction du fPi unie et soudée que l’on devrait voir à la rencontre d'aujourd'hui pour soumettre son point de vue au comité central et le faire partager. Cela fera mentir toutes les mauvaises langues qui prédisaient la mort du fPi, le parti créé par Laurent gbagbo pour accéder au pouvoir par la voie des urnes et exercer le pouvoir d’etat «autrement».Le Comité central, on peut le présumer, va valider toutes les mesures prises le
jeudi dernier par le secrétariat général. au nombre de
ces mesures, il faut retenir le maintien conditionnel du fPi dans la Cei, le maintien du fPi dans l'alliance et la tenue du Congrès du 11 au14 décembre 2014. Cela,conformément aux recommandations faites par la médiationle 12 août dernier. et pour bien faire les choses, la direction propose Pr. Sébastien Dano Djédjé, l’ex-ministre de la réconciliation nationale,comme président du comité d'organisation de cette instance suprême du parti.

La ligne politique du fpi n’a pas changé. elle reste la
transition pacifique à la démocratie.Qui laisse entrevoir
que malgré les débats qui vont avoir lieu et qui ne manqueront pas d’être parfois houleux, Pascal affi n’guessan et ses camarades engageront ensemble,dans la paix et la cohésion,les batailles pour la reconquête du pouvoir. Le Comité central ordinaire du fPi donnera ainsi toutes ses lettres de noblesse au célèbre slogan
de Laurent gbagbo :«Asseyons-nous et discutons»
notre voie des samedi 30 & dimanche 31 août 2014