L’Union des Nouvelles Générations (UNG) est sans nouvelles de son président par intérim, Etienne N’guessan,depuis le vendredi 18 juillet dernier,date à laquelle il a été convoqué par le 8è cabinet du tribunal de première instance du Plateau.Selon des sources proches du président intérimaire de l’UNG,c’est le jeudi 17 juillet que le président Etienne N’guessan a reçu un coup de fil l’informant qu’il est convoqué le lendemain à 10h par le juge d’instruction du 8è cabinet du tribunal de première instance du Plateau sans précision.

Ne se reprochant rien, le président intérimaire de l’UNG décide de pour répondre à la convocation du juge, tout en prenant le soin d’informer certains membres de la direction du parti. Rendezvous est donc pris au tribunal du Plateau où ses camarades du parti se sont retrouvés pour le soutenir.
Mais Etienne N’guessan n’est jamais arrivé au tribunal. Seul son avocat s’est retrouvé devant le juge. Toutes les recherches entreprises par la direction du parti depuis vendredi dernier sont restées sans suite. Aucune nouvelle, aucune trace d’Etienne N’guessan.Il est injoignable depuis vendredi.La seule piste qui reste à explorer est celle de l’enlèvement. Oui, il clair que des inconnus qui en veulent au président par intérim de l’UNG, lui ont tendu un piège.

En effet, lors de son emprisonnement injuste à la MACA, c’est le juge d’instruction du 10è cabinet du tribunal de première instance du Plateau qui était chargé de son dossier. Du coup, c’est le juge d’instruction du 8è cabinet du tribunal de première instance qui récupère le dossier d’Etienne N’guessan, ce qui n’était pas le
cas après son arrestation en octobre 2012 à l’aéroport d’Abidjan-
Port-Bouët..
AUTRE SOURCE