Gado marguerite, la mère du président laurent Gbagbo s’est éteinte hier en début de soirée, quatre jours seulement après son retour d’exil. selon les informations confirmées de sources proches de la famille, la vieille nonagénaire était en partance pour son village blouzon, dans la sous-préfecture de bayota quand elle a rendu l’âme.

Elle qui vivait depuis plus de trois ans en exil à accra au Ghana, avait été évacuée d’urgence sur abidjan dans un état critique. selon son neveu henri Gossé qui l’avait accueillie chez lui,elle refusait de s’alimenter depuis plusieurs jours au
motif qu’elle voulait absolument regagner son village
natal.

Sa fille Jeannette koudou qui vit également en exil avait dû, en désespoir de cause, la faire évacuer sur abidjan en espérant qu’elle se remettrait quand elle serait arrivée au village. mais selon toute vraisemblance,le voyage par la route a ététellement éprouvant que la santé de la vieille Gado marguerite s’était visiblement dégradée au moment où elle arrivait à abidjan.
le lendemain, cependant,elle avait commencé à s’alimenter
et pouvait à nouveau reconnaitre ses parents et parler avec eux.ce qui a laissé croire à la famille que les choses iraient de mieux en mieux.
On s’était résolu à admettre qu’elle souffrait effectivement
du mal du pays. De fait, sa situation ne nécessitait plus d’hospitalisation comme le préconisaient certains.

En réalité, personne n’était dupe. la famille avait bien compris que la vieille Gado voulait absolument mourir dans son village. Dans certaines cultures africaines, y compris chez les bété dont elle est, ce genre d’envie n’annonce pas forcément de bonnes nouvelles. la famille a donc décidé de l’amener au village le plus tôt possible, histoire de respecter son ultime voeu.
hélas ! la mère du président Gbagbo ne pourra pas voir la dernière fois son blouzon natal.
selon des informations,son corps se trouvait hier à la morgue de l’hôpital de Yamoussoukro.
NOTRE VOIE