Le directeur général par intérim de la mutuelle des personnels du ministère de l’éducation nationale et de l’enseignement technique de Côte d’Ivoire ( MUPEMENET-CI), Alloba N’cho, a affirmé samedi à Yamoussoukro qu’un audit commandité pour comprendre la gestion de l’ancienne équipe dirigeante a mis en lumière plusieurs dysfonctionnements dont un trou de 1,3 milliards F CFA.

Selon M. N’cho qui s’adressait aux 36 délégués de la mutuelle à l’occasion d’une rencontre d’information « de 2016 à 2019 ce sont environ 4 milliards qui sont sortis des caisses et dont on n’arrive pas à trouver de façon efficiente la traçabilité financière ». Pour lui, cette affaire qui est pendante devant les juridictions compétentes n’aurait jamais été si les anciens dirigeants avaient joué la carte de la transparence en appliquant par exemple la trésorerie d’engagement. « Si nous avions fait la trésorerie d’engagement les comptes seraient fiables. Malheureusement nous avons constaté qu’il y a un système de trésorerie qui a été mis en place qui permettait en amont de détourner de l’argent ».
Il en veut pour preuve l’existence d’un chapitre de dépenses intitulé "autres frais de gestion" qui a englouti des sommes colossales sans que personne ne sache vraiment à quoi l’argent aura servi.

Plusieurs autres défaillances comme le recrutement fantaisiste du personnel de la mutuelle et le manque de grille des salaires ont été relevées conduisant la mutuelle à une situation de cessation de paiement. Toutefois avec l’appui de la ministre de tutelle, Kandia Camara, la MUPEMENET-CI remonte peu à peu la pente et retrouve des couleurs en attendant la suite juridique de la procédure engagée contre ses anciens dirigeants.
« L’objectif de cette mandature c’est d’améliorer les prestations et de faire en sorte que les mutualistes soient mieux servis. Le travail qui est en train d’être fait vise à leur permettre de bénéficier de meilleures prestations dans les pharmacies, dans les cliniques et dans les structures conventionnées », a rassuré le président du conseil d’administration de la mutuelle, Boko Brou Mikael.