Un prisonnier dit "politique" répondant au nom de Jean Paul Boyo est décédé ce lundi à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca) sise à Yopougon, selon l’Association des femmes et familles d’opinion de Côte d’Ivoire (AFDO-CI).

 

 

Jean Paul Boyo aurait trouvé la mort des suites d’un malaise ressenti ce lundi matin à l’infirmerie de la Maca pour y recevoir des soins.

 

Selon l’association, ce drame est intervenu " après 1h d'attente pour des soins et pire après le décalage général de tous les bâtiments à 11h à cause du programme de fonctionnement de la MACA tous les lundis".

 

Jean Paul Boyo était incarcéré sous le mandat de dépôt du 21/08/2017.

 

Selon Désirée Douati, présidente de l’Association des femmes et des détenus d’opinion de Côte d’Ivoire, le nombre de détentions est passé de "800 en 2013 à 300 aujourd’hui", lors d’un point de presse le 12 avril dernier, révélant que "228" personnes sont à la Maca, "trois" à l’école de gendarmerie dont l’ex-première dame, Simone Gbagbo, "34" à la Mama, "15" à Dimbokro, "sept" au Camp pénal de Bouaké, "un" à Bouna, "trois" à Boundiali, "un" à Man, "sept" à Abengourou, "un" à Korhogo, et "un" autre à Katiola