Le président du mouvement GPS, dissout par la justice ivoirienne refait parler de lui avec ses prédictions. Guillaume Soro a, dans un message, galvanisé ses partisans en leur demandant de rester mobilisés.

De son éventuel retour en Côte d’Ivoire, Soro le place sous les auspices de la conjoncture divine. Les militants et sympathisants du défunt GPS ne doivent pas baisser les bras.

 

Au contraire, ils doivent se mobiliser pour se répandre à travers la Côte d’Ivoire. C’est ce que leur demande leur leader Guillaume Soro qui vit en exil.

 

Soro les a invités à se déployer à travers la Côte d’Ivoire pour continuer l’implantation du mouvement qu’il préside.

 

« Chers militants, sympathisants, allez par hameaux, campements, villages et villes et semez le GPS dans le cœur de chaque citoyen. Apaisez vos cœurs et prêchez la bonne parole de paix et d’amour! », leur a recommandé Guillaume Soro, condamné à perpétuité dans l’affaire d’un coup d’Etat présumé en 2019 contre le régime Ouattara. Et en dépit de cette condamnation, Guillaume Soro pense que son retour en Côte d’Ivoire est de l’ordre des possibles.

 

A ce sujet, il a dit à ses partisans de ne point geindre et se morfondre dans des complaintes interminables. Il se veut rassurant, convaincu que le divin l’aidera dans cette entreprise. « Ne vous lamentez point car je foulerai la terre ivoirienne dans la grâce de Dieu », a lancé Guillaume Soro, qui publie son message avec une photo du producteur David Monsoh et lui quelque part en Europe.