Le gouvernement ivoirien a annoncé jeudi la reprise du dialogue politique lundi sous la conduite du Premier ministre Hamed Bakayoko, afin de « mettre en œuvre les recommandations de la CEDEAO relatives à la Commission électorale indépendante (CEI) » en prélude aux législatives, dans un communiqué lu au journal télévisé de la chaine de télévision nationale.

 

M. Bakayoko « va procéder à l’ouverture des nouvelles sessions du dialogue politique le lundi 21 décembre 2020 à 10h à la primature », informe le communiqué signé du ministre de l’Intérieur, le Général Vagondo Diomandé.

 

Le Général Diomandé a par ailleurs précisé que « des courriers individuels seront adressés aux responsables des partis et groupements politiques ainsi qu’à ceux des organisations de la société civile concernés en vue de les inviter » à cet effet.
Dans son discours d’investiture lundi, M. Ouattara a demandé à Hamed Bakayoko de « reprendre les discussions avec les partis politiques pour mettre en œuvre les recommandations de la CEDEAO relatives à la CEI en vue de la tenue des élections législatives » prévues au premier trimestre 2021 et invité les acteurs « à saisir cette nouvelle opportunité qui s’offre à tous pour aboutir à la décrispation du climat politique afin de renforcer la paix », a rappelé le ministre de l’Intérieur.

Exigeant une médiation internationale, l’opposition, qui réclame depuis plusieurs mois la refonte totale de la CEI entre autres, a boudé l’invitation du Premier ministre à un dialogue le 17 octobre sur le processus relatif à la présidentielle tenue le 31 octobre.