Enfin, il a décidé de venir en Côte d’Ivoire. Et ce, après plusieurs calculs politiciens. François Hollande, c’est de lui que je parle, va venir chez nous au milieu du mois de Juillet. Dès que j’en eu la confirmation, je me suis renseigné auprès des amis du pouvoir mais surtout auprès de certains amis qui sont pas ivoiriens. Je me suis demandé pourquoi c’est au moment de la confirmation des charges contre Gbagbo par la CPI qu’il vient au pays et pourquoi vient-il dans un pays où les démocrates ivoiriens sont emprisonnés par le pouvoir Ouattara.

Voilà ce que j’ai eu comme réponse et je voudrais partager cette réponse avec vous. Hollande, m’a-t-on dit, vient en Côte d’Ivoire pour mettre fin à l'Etat de non droit. Il vient pourparler en personne avec Ouattara sur la question de la réconciliation nationale. Et quand je demandais ce qu'il fallait entendre par ce vocable ''réconciliation'', mes amis du pouvoir m'ont révélé qu'il fallait plutôt se faire l’idée d’une libération totale des prisonniers politiques, le dégel des avoirs des pro-Gbagbo. Mais surtout la mise sur pied d’un gouvernement de transition prenant en compte toute la classe politique. Pour y parvenir, Hollande rencontrera toute la classe politique, du moins les partis significatifs, notamment le PDCI, le RDR et le FPI qui reste pour le chef de l’Etat français l’équation difficile à résoudre.

Vous remarquerez que pour éviter de dire qu’il a été forcé par son homologue français à le faire, Ouattara s'est empressé d’instruire son système judiciaire de poursuivre la libération des pro-Gbagbo et le dégel de leurs avoirs. Beaucoup de choses vont être résolues d’ici peu, y compris la mort du régime. Et alors, je me suis dit, or donc, Ouattara pouvait instruire la justice ivoirienne sur la question de la libération des nombreux prisonniers ? Et pourtant, il les a laissé mourir en prison. Dieu ne va pas laisser prospérer de telles injustices. C’est pourquoi je demande aux ivoiriens d’espérer. Gbagbo va sortir sans le concours de qui que ce soit. Son sort se trouve entre les mains de Dieu. La Côte d’Ivoire elle-aussi va être libérée des mains de ceux qui la font souffrir. Croyez-y

Abou Cissé
Par IVOIREBUSINESS
04/07/2014