A peine quatre jour après sa nomination, le Pr Faustin Dédy Séri a rendu sa démission apprend koaci du service de presse du Front populaire ivoirien (FPI). Ce dernier en aurait été contraint par ses camarades fidèles à Laurent Gbagbo à l'approche du congrès du parti..

Depuis ce jeudi soir il n'est plus Président du Conseil d’Administration (PCA) de l’entreprise de presse la Refondation, société éditrice du journal papier d’opinion Notre Voie, jusque là classé pro-Gbagbo mais dont la ligne avait récemment soudainement changée sous la manœuvre de Pascal Affi N'Guessan.

L'actuel président du FPI est soupçonné de faire le jeu du "système" en général et du pouvoir en place en particulier et de vouloir tirer définitivement un trait sur la lutte pour la libération de Laurent Gbagbo qui demeure jusqu'à cette heure l'épine dorsale de nombreux cadres et militants de l'ancien parti au pouvoir .

Selon nos informations, Faustin Dédy Séri n'aurait pas supporté la pression d'être classé parmi ceux qui aurait tourné le dos à l'ancien président.

La démission a été portée à la connaissance, par courrier, de Pascal Affi N'guessan et d'Abou Drahamane Sangaré (1er Vice-président du FPI, ndlr).

Le sociologue avait été nommé lundi à la place de César Etou qui cumulait les postes de PCA et Directeur général par intérim de la Refondation.
Autre Source