Des partisans de l’ancien Chef de l’Etat ivoirien Laurent Gbagbo, ont crée ,samedi à Abidjan, un nouveau parti politique dénommé "Front populaire uni (FPU)" qui va "utiliser le bon ton pour négocier avec le pouvoir".

Dirigé par Zadi Djéjé, ancien militant de la jeunesse patriotique, farouche soutien de Laurent Gbagbo, ce nouveau parti politique ambitionne de rompre avec l’opposition radicale du camp de l’ex-parti au pouvoir, dans une logique de réconciliation.

". Le FPU va discuter avec le pouvoir (...) Nous reconnaissons que le pays est dirigé mais nous demandons pardon à la Côte d’Ivoire, aux ivoiriens, aux victimes et à Dieu," a expliqué, Zadi Djédjé, peu après son élection à la tête du FPU à l’issue de l’Assemblée générale constitutive.

Nos objectifs, a-t-il ajouté " sont la lutte pour le retour de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé et la libération de tous les détenus". Le nouveau président du FPU s’engage à ne pas "être arrogant" vis-à-vis du pouvoir Alassane Ouattara.

"Nous allons utiliser le bon ton pour négocier avec le pouvoir," a poursuivi M. Djédjé qui "ambitionne de diriger un jour la Côte d’Ivoire" après la génération des Ouattara, Gbagbo et Bédié.

(vendredi) Affi N’Guessan (Président du Front populaire ivoirien, FPI) a envoyé des personnes vers moi pour surseoir à la création de mon parti (...) J’ai refusé," a révélé le président du FPU dont la rentrée politique est prévue à Dabou (45 km à l’Ouest d’Abidjan) dans le courant du mois prochain.

afp