Un accrochage entre des soldats des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) et des éléments de la police judicaire a fait, dimanche à Abidjan, un blessé par balle

Selon une source policière, l'incident s'est déroulé à Marcory, commune située au Sud de la capitale économique ivoirienne, quand un détachement de la police judiciaire (PJ) a voulu procéder à "l'arrestation" d'un soldat des FRCI accusé de "braquage".

Les camarades militaires du "présumé braqueur", présents au moment des faits, se sont violemment opposés à cette "arrestation à domicile", provoquant un échange de tirs dans lequel un sous officier de la police judiciaire a pris "une balle au tibia", raconte à APA la même source qui souligne que des "éléments de la PJ ont été lynchés".

interrogé, un haut gradé la police nationale ivoirienne a indiqué c'est un "malentendu" qui a été vite "réglé" par la hiérarchie militaire et policière.

Finalement, poursuit une autre source policière, le "présumé braqueur en service à la Garde républicaine de Treichville a été mis aux arrêts et conduit à la base de la PJ au Plateau" où une tentative de sa libération par des militaires a échoué grâce à l'intervention d'un détachement du Centre de Coordination des décisions opérationnelles (CCDO).
APA