COTE D'IVOIRE: Le gouvernement Ouattara de plus en plus menaçant «ne toléra plus de marches en toge ».

COTE D'IVOIRE: Le gouvernement Ouattara de plus en plus menaçant «ne toléra plus de marches en toge ».

Mise en garde aux acteurs du monde judiciaire contre les manifestations


Par Serge Alain KOFFI

 

Le ministre ivoirien de la Justice Gnenema Coulibaly a adressé jeudi à Abidjan une mise en garde au personnel judiciaire en Côte d’Ivoire, indiquant qu’il “ne toléra plus de marches en toge’’, en allusion aux récentes manifestations de protestations des avocats et huissers.

“L’actualité récente en ce qui concerne notre famille n’est pas du tout en l’honneur de la réserve et de la dignité qui sied aux acteurs de la justice’’, a déclaré M. Coulibaly, lors d’une cérémonie de remise de véhicules de service aux juges des sections détachées des tribunaux de première instance.


“Il n’est pas acceptable que pour les problèmes que connait ou que peut connaitre, notre famille se retrouve sur la place publique. D’où vient-t-il que pour un oui ou un non des personnes habillées de notre toge se mettent en spectacle dans les rues ?’’, s’est-il interrogé, avant de conclure : “Nous ne tolérons plus des marches en toge dans les rues de notre capitale’’.

 

Lundi, les greffiers, en toge et pancartes en main, ont observé un sit-in devant un hôtel d’Abidjan pour protester contre une disposition de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) tendant à accorder la liberté d’installation à tout huissier de justice dans n’importe quel état membre.

“L’installation d’un huissier de justice dans un Etat donné doit faire usage d’un sceau qui est national. C’est le prolongement du pouvoir de l’Etat que l’huissier de justice détient en main. Pour avoir donc le sceau, il faut avoir la nationalité de son pays. C’est comme cela dans tous les Etats’’, expliquait l’un d’eux.

Mi-juin, en marge d’une visite de la ministre française de la Justice, Christine Taubira à Abidjan, les avocats ivoiriens ont manifesté pour protester contre “l’instauration d’un nouveau barreau dit OHADA’’ (Organisation en Afrique pour l’harmonisation du droit des affaires) en Côte d’Ivoire.

SKO

Alerte info