Tout comme Abidjan les frci se font parler d'eux à l'interieur du pays.
Cette fois c'est à Gagnoa qu'ils se sont manifestés en attaquant la préfecture de police.
Cela s'est passé dans la nuit du mercredi 17.

Un commerçant temoin de la scène a soutenu que ces soldats sont arrivés peu après 18h30 en grand nombre devant le commissariat et ont ordonné à leurs collègues de liberer leurs amis enfermés pour trafic de drogue.

Usant de force, ils ont liberé les prisonniers.Informé, Zoumana Kamagaté ,le commissaire divisionnaire a ordonné une enquête . Notons qu'il ya eu quelques blessés du cote des policiers.
Cet épisode ne nous étonne aucunement. Ce n'est que l'image d'une armée émergente. Celle de Ouattara.
AUTRE PRESSE