AGRESSION DE DADJE RODRIGUE, AVOCAT DE LA PREMIÈRE DAME SIMONE GBAGBO.
Comme d'habitude, ce dimanche 9 Novembre 2014 à 9 heures, il a cru bon d'aller louer son SEIGNEUR.
De retour sur le boulevard lagunaire, le moteur de son véhicule s'éteint.
Il trouve le temps de garer juste en face de la station mobile.
Des jeunes gens viennent à lui proposer leur service, à savoir pousser le véhicule.
Il rétorque que non seulement c'est une boîte automatique, mais qu'il attend surtout son mécanicien pour dépannage.

Il prend la peine de les remercier pour leur sollicitude.
Ces derniers retournent donc.
Quant à lui, il range la clef du véhicule dans la boîte à gang et prend place sur le siège du copilote.
En attendant l'arrivée de son mécanicien, il se distrait avec son portable.
Puis il sent la présence de quelqu'un tentant de le poignarder.
Instinctivement, il esquive les coups à l'aide de son point. Les coups sont tellement violents qu'il se fait aider par l'autre main qui tenait le portable.

Le portable tombe, l'agresseur le ramasse et se met à courir.
DADJE RODRIGUE descend du véhicule et se met à le poursuive.
Ignorant même qu'il a la main et la poitrine perforées.
L' agresseur court se cacher dans les égouts.
La police arrive les 3 minutes qui suivent. Les agents de la police constatent que DADJE RODRIGUE est en sang.
Il leur explique sa mésaventure brièvement et leur indique le lieu de cachette l'agresseur.

Les agents de la police rétorquent à l'avocat qu'ils n'ont pas reçu l'ordre d'attraper ce mec et conseillent à l'avocat de chercher à se faire soigner car il saigne abondamment.
Quand j'ai écouté l'avocat me raconter ces faits, je me suis poser des questions :
Est-ce une agression commanditée, planifiée ou banale ?
À quel moment la police peut et doit-elle secourir un citoyen en danger ?
Qui, dans ces circonstances, devrait leur donner l'ordre d'attraper l'agresseur ?
Et dire que le neveu du président GBAGBO du nom de PORQUET Alain à été mis aux arrêts à Yamoussoukro pour non assistance à personne en danger lors du décès de sa grande mère.
DIEU aime GBAGBO !
Koua Justin