Les exactions des Frci bien que toujours dénoncées ne sont pas proches de s’arrêter. Et les populations de la localité d’Adiaké dans le sud-est de la Côte d’Ivoire, viennent d’en faire l’amère expérience. Le divorce semble consommé entre les deux entités.

En effet, depuis mercredi dernier, les populations locales et les soldats des Frci [Forces armées républicaines de Côte d'Ivoire] se regardent en chiens de faïence. Excédés, des habitants exigent même le départ des éléments du général Soumaila Bakayoko. C’est le décès d’un manœuvre qui met le feu aux poudres. Selon des témoins, lundi 7 septembre dernier, aux environs de 22heures, une rixe, dont les causes restent encore inconnues, éclate entre des soldats Frci et un jeune manœuvre au quartier «Agnikro». Le jeune manœuvre, grièvement blessé au cours de cette rixe, sera conduit à l’hôpital, où il trouvera la mort suite aux blessures qui lui ont été infligées par les militaires. Les auteurs de cette exaction avec mort d’homme auraient par la suite déserté la ville après leur forfait par crainte des représailles des populations.

La tension reste vive dans la localité.

Aujourd’hui