Gagnoa, 16 oct. (AIP) – Plusieurs millions de FCFA et divers autres objets de valeur dont des ordinateurs et des téléphones portables ont été emportés, lundi, dans le braquage successif de la Caisse nationale des caisses d’épargne (CNCE), du bureau de Poste et du Trésor public de Ouragahio (Gagnoa) par des bandits puissamment armés. 

Au nombre de quatre, selon les témoignages recueillis mardi par l’AIP auprès des victimes, les bandits sont arrivés aux environs de 11H, d’abord, à la CNCE et au bureau de Poste de Ouragahio, logés dans le même local. Ils ont très vite tenu en respect le vigile frappé à la tête, et se sont introduits par la suite dans le bâtiment. Là, le chef d’agence de la CNCE, le receveur de la Poste, l’agent de guichet et deux clients ont été bâillonnés.

Après avoir tenu en respect les agents, les quatre malfrats font main basse sur le contenu de la chambre forte, un ordinateur, des téléphones portables, une montre de valeur appartenant au chef de la CNCE ainsi que son portefeuille contenant la somme de 50.000 FCFA. Ils prennent alors le large à pied, par un chemin tortueux pour gagner ensuite les locaux du Trésor situés de l’autre côté de la nationale reliant Gagnoa et Sinfra via Ouragahio.

Là également, les bandits opèrent de la même façon. Sous la menace de leurs pistolets automatiques, ils tiennent très vite en respect et les agents du Trésor et les membres de la mission d’inspection venus d’Abidjan, avant de s’emparer du contenu du coffre-fort, de téléphones portables, d’ordinateurs, plus le véhicule de service des agents inspecteurs arrivés d’Abidjan.

Informée, la brigade de gendarmerie de Ouragahio n’a fait que constater avec impuissance les dégâts, n’ayant rien pu contre les bandits qui se sont enfuis à bord du véhicule du ministère de l’Economie et des Finances.

De sources concordantes, ces bandits de grand chemin ont abandonné plus tard le véhicule volé à Gagnoa, alors qu’ils avaient été aperçus à bord du véhicule se dirigeant vers Sinfra.