video a voir absolument

video a voir absolument

Après avoir interdit la marche de la famille en la mémoire du petit Bouba, puis fait marche arrière devant la levée de boucliers, le Président Alassane Ouattara a tenté de récupérer cet événement afin d’en récolter les lauriers, et de s’attribuer la palme de la compassion nationale.

Ainsi, après la marche de samedi, la première dame Dominique Ouattara s’est rendue le lendemain dimanche au domicile des parents de Bouba pour apporter sa compassion, et faire parler son cœur. Elle était accompagnée d’un important cortège d’une dizaine de voitures officielles comprenant deux ministres du gouvernement.

Selon la chaine publique RTI1, elle a remis 4 millions de Fcfa au nom du couple présidentiel, et émis le vœu que les coupables de ce crime rituel dégoutant soient sévèrement punis.

Mais au moment de partir, la foule s’est mise à scander à l’unisson, « on veut Bouba », « on veut Bouba », « on veut Bouba 

Selon nos informations, la foule préférait la justice, que les commanditaires soient arrêtés, à l’argent. Elle entendait dénoncer le geste de la première Dame qui, quoique louable, ne sera à coup sûr pas suivi d’effet. Le marabout et les vrais coupables tapis dans l’ombre ne seront, comme d’habitude, jamais inquiétés.
Nous y reviendrons.