Photo d'archive

Photo d'archive

 

Dimanche dernier à Adjamé les microbes se sont comme multipliés dans les rues pour agresser plusieurs personnes et poignardé à mort un homme. Sauf que plus tard un de leurs complices est rattrapé par ses poursuivants qui le lynche sauvagement à mort.

Leur première victime, un homme pousseur de wotro ( Ndlr Charette) agressé vers 5heures. L’infortuné allait récupérer des paniers d’attiéké avec son frère, du côté du quartier Bromacoté, quand ils ont été pris pour cible par les divorcés sociaux. Sans défense la victime a essuyé plusieurs coups de couteau dans le ventre avant d’être abandonné mort dans les bras de son frère. Les malfaiteurs sont répartis avec les pièces de monnaie qu’il avait en poche.

 

Il sera ainsi avec les autres victimes que les microbes feront, mais heureusement elles ne trouveront pas la mort.

Plus tard en milieu de journée, à un autre microbe de tenter sa chance sur une jeune fille, par un vol à l’arraché. Malheureusement pour lui, de braves hommes veillaient au grain. Alors, malgré son « yamakasi » sur le pont réservé au train pendant sa fuite, il sera cueilli par ses poursuivants qui le lyncheront à mort avant l’arrivée de la police.

AUTRE SOURCE