24 heures à peine après son limogeage à la tête de l'Institut national supérieur des arts et de l'action culturelle (INSAAC), Tiburce Koffi semble minimiser la décision des autorités ivoiriennes dont les contours restent encore pour l'heure floues. Il souhaite que "vive" la démocratie dans son pays.

Absent de la Côte d'Ivoire depuis quelques jours, dès l'annonce de la nouvelle, l'ex Directeur général de l'INSAAC que nous avons joint aux Etats Unis, où il se trouve actuellement, a bien voulu commenter son limogeage.
Tiburce Koffi supposé proche de l'ex premier ministre ivoirien, Charles Konan Banny en "disgrâce" avec les autorités ivoiriennes depuis qu'il a annoncé ses intentions de briguer la magistrature suprême de son pays, précise:

"Je jouis, pour l'heure, d'un repos que j'estime bien mérité, auprès de mes enfants où je suis en ce moment, en Caroline (USA). Ils viennent même de m’offrir une nouvelle guitare pour fêter mon limogeage !!! Enfin, un peu de repos ! Oui, je me sens bien. Et vive la démocratie et la liberté de parole dans la nouvelle Côte d'Ivoire !!!" a t-il indiqué.
AUTRE SOURCE