archives

Deux adolescents, agresseurs, pris pour des «microbes» ont essuyé la fureur de la population, le 16 février aux environs de 9h, à Abidjan-Yopougon-Selmer.

 

 

 

« Les riverains ont maîtrisé les deux malfaiteurs au niveau de la Coopec et les ont véritablement battus. Toutefois, l’on cherche encore à savoir s’ils font partie des petits voyous appelés  »microbes » », a précisé un résident sous le sceau de l’anonymat. informées, les forces de l’ordre ont réussi à les extirper des  »griffes » de la population qui voulait mettre hors d’état de nuire ces visiteurs indélicats. Même si ceux-ci s’en sont sortis malheureusement ensanglantés.

 

Cette vive réaction de la population est consécutive à une série d’autres agressions dont le quartier Selmer a été le théâtre, le dimanche 14 février, à la mi-journée.

 

Cette fois, c’était à quelques encablures de la mairie.

 

« Ils étaient une vingtaine de garçons dont l’âge oscille entre 12 et 16 ans, tous armés de couteaux et de machettes. Ils nous ont encerclés et nous ont tous dépouillés. En ce moment j’étais venue émettre un appel à une cabine téléphonique », a relaté E.B, une des nombreuses victimes, rencontrée le mardi dans la matinée. Ajoutant que le gérant de ladite  »cabine » n’a pas été épargné. Tous ses téléphones lui ont été arrachés.

 

« Je suis choquée et j’en appelle à la vigilance de tous. Mais surtout que la sécurité soit renforcée car les microbes sont de retour » à Yopougon, a-t-elle terminé.

 

Edouard Koudou

Edouard.koudou@fratmat.info

FratMat.info