Dans votre nouvelle lutte contre les adversaires politiques pour « enrichissement illicite » je vous avais posé hier le cas du nouvel hélico de la police en attendant les résultats de vos investigations. Ce jour de Noël chez les Chrétiens, je vous pose une nouvelle question. Il s’agit d’une série, on ira pas à pas, étape par étape pour que les électeurs ivoiriens comprennent bien votre rôle politique actuel.

Alors cher ami, pourquoi avez-vous fait arrêter la Secrétaire particulière de Mamah Diabagaté, Directeur Général de la Caisse d’Epargne et des Chèques postaux [CECP] en 2013, venue faire un retrait en espèces de 750 millions de Francs CFA à la Banque Sahélo-Saharienne pour l’Investissement et le Commerce (BSIC) à Abidjan-Plateau et enregistrée par des caméras de surveillance de ladite banque, pour ensuite la remettre en liberté après qu’elle eut indiqué les destinataires réels des fonds ?

Il n’y a-t-il pas eu là soupcons d’enrichissement illicite ?

Qui vous a donné les instructions pour que l’affaire soit étouffée ? Ou bien allez-vous encore nous sortir cette affaire le jour ou le destinataire des fonds ou le DG Mamah Diabagaté se déclareront candidats à la présidentielle contre votre donneur d’ordre monsieur Alassane Dramane Ouattara ?

Timité Namory, toute la Côte-d’Ivoire vous regarde. Les nombreux témoins encore vivants aussi.

Issiaka Soumahoro, Vienne en Autriche