Le président du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), Henri Konan Bedié, s’est opposé hier sur la chaîne TV5 à toute modification de la constitution, jugeant qu’elle n’était pas d’actualité. Mais a continué à apporter son soutien à l’Appel de Daoukro et au chef de l’Etat sortant, Alassane Dramane Ouattara, malgré son inéligibilité.
Comprenne qui pourra.

 

Pour le Sphinx de Daoukro, la modification de l’article 35 de la constitution, telle que voulue par Ouattara et le RDR, n’est pas à l’ordre du jour, jetant ainsi un pavé dans la marre et brouillant davantage les lignes. Il rejoint ainsi Christian Vabé président du RPCI-AC et ses alliés de la Fidhop (Boga Sacko), du Pdci-RDA (Essy Amara), et de la JFPI ( Koua Justin et Nestor Dahi) qui exigent le respect strict de la constitution et qui ont tous lancé un Appel au peuple à la mobilisation. Mais cela n’empêche pas Bedié de continuer à militer activement pour l’Appel de Daoukro et la candidature unique de Ouattara à l’élection présidentielle de 2015, malgré son inéligibilité, sans dire sur quel base constitutionnelle ce dernier pourra se présenter cette élection.

 

Pour certains analystes, c’est le signe de la duplicité d’Henri Konan Bedié qui le jour crie haut et fort son soutien à Ouattara, mais la nuit, travaille à sa chute.
Pour d’autres, Konan Bedié est juste porté par la vague populaire, trop occupé à jouir des privilèges que lui confèrent son alliance avec Alassane Ouattara, et donc incapable de la moindre stratégie.
Comme on le voit, cette sortie de Konan Bedié sur TV5 ne sera pas de nature à rassurer ses alliés du RDR et leur mentor Alassane Ouattara.
AUTRE SOURCE