En effet, Monseigneur Antoine Koné a tiré la sonnette d’alarme le 18 Mai 2016 dans le quotidien Nord Sud, pourtant proche du pouvoir.

Mgr Antoine Koné avertit sans langue de bois dans Nord Sud: « La nourriture fait défaut au Nord de la Côte d’Ivoire. Le spectacle est désolant.

La famine menace le pays ».

Ces propos de ce haut dignitaire de l’église catholique ivoirienne, Evêque de la ville Odienne, font froid au dos, et donnent la mesure de la catastrophe qui guette la Côte d'Ivoire.

Des jours sombres attendent-ils la Côte d’Ivoire malgré la propagande officielle du régime, qui parle à longueur de journée d’une Côte d’Ivoire émergente à l’horizon 2020 ?

 

On nous avait pourtant dit que la rébellion des Forces nouvelles de Guillaume Soro muée en Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) depuis la prise de pouvoir militaire de Ouattara en 2011 et la déportation de Gbagbo à La Haye, allait apporter la prospérité aux ressortissants du Nord.

 

C'est bien le contraire auquel on assiste aujourd'hui. Le Nord est plongée dans la misère et dans la famine. La vérité a fini par rattraper le mensonge.

Comme on le voit, le régime Ouattara cache la vérité aux ivoiriens, qui souffrent en réalité au quotidien du manque de nourriture sur les marchés, de la flambée des prix, de la cherté de la vie, de l’insécurité avec le phénomène des microbes, du chômage, de la répression policière, et qui meurent toujours les jours dans les hôpitaux, faute de moyens pour se soigner.

Il est grand temps que le gouvernement d’Alassane Ouattara prenne à bras le corps cette grave menace de la famine qui plane sur le pays et qui touche déjà gravement le Nord, avant que la Côte d’Ivoire ne sombre dans l’abîme.

Nous y reviendrons.

 

http://www.ivoirebusinet/articles/coup-de-tonnerre-la-famine-menace-la-c%C3%B4te-d%E2%80%99ivoire-le-nord-d%C3%A9j%C3%A0-tr%C3%A8s-touc