PAOLINA MASSIDA , avocate des victimes: « A titre subsidiaire, on pourrait éventuellement envisager qu’ils soient libérés, mais avec des conditions très strictes. D’abord, selon nous, le fait qu’ils ne devraient pas être relâchés dans n’importe quel pays, mais dans un pays européen proche de la Cour, qu’ils puissent bien évidemment donner leurs passeports, se présenter chaque jour à la police, éviter de donner des entretiens ou de faire des discours par rapport à l’affaire, et bien évidemment ne pas avoir de contact avec les victimes et les témoins de cette procédure. »

BERNARD HOUDIN, le conseiller spécial de l’ancien président ivoirien, « c’est une décision qui est gravissime pour le respect du droit et de la personne humaine. Laurent Gbagbo a été acquitté, cet acquittement n’est pas remis en cause et il va falloir très rapidement que les gens qui sont chargés d’appliquer le droit se ressaisissent »

C'est une veritable guerre de communication qui s'est engagée , nous devons la GAGNER...

 

Lu pour sur                               https://www.facebook.com/photo.php?fbid=612428362514303&set=a.190244201399390&type=3&theater