Dans son ordonnance datée du 13 mai 2014, le juge unique de la Chambre préliminaire 1 souhaite recevoir des informations sur les demandes de participation des victimes à la procédure dans l’affaire '' le Procureur c Charles Blé Goudé ''.

Silvia Fernández de Gurmendi demande au « VPRS » (en anglais, Victims Participation and Reparations Section ou en français, Section de la participation des victimes et des réparations) de présenter un rapport contenant un certain type d’informations au plus tard le vendredi 23 mai prochain. En fait, le juge unique de la Chambre préliminaire doit rendre, dans l’affaire Blé Goudé, une décision sur la participation des victimes à la procédure. Bien avant, elle souhaiterait recevoir des informations de la part du « VPRS », par exemple sur le nombre de demandes de participations des victimes et les formulaires de candidature.
Le juge Fernández de Gurmendi avait été saisi par le Bureau du conseil public pour les victimes (Bcpv), lequel a adressé des requêtes à la Chambre préliminaire. Il s’agit de deux requêtes « aux fins d’admission dans l’affaire Le Procureur c. Charles Blé Goudé des victimes qui participent aux procédures dans l’affaire Le Procureur c. Laurent Gbagbo ». Ainsi qu’il est de coutume, défense et accusation ont réagi aux requêtes du Bureau du conseil public pour les victimes. Il revient, à présent, au juge unique de trancher.
Dans son ordonnance du 13 mai, Mme Fernández de Gurmendi écrit : « le juge unique est conscient de son devoir de veiller à ce que la procédure se déroule de manière équitable et rapide, conformément à l'article 67 du Statut, ainsi que son obligation de garantir le droit des victimes à exprimer leurs vues et préoccupations (…). Par conséquent, avant de répondre aux demandes de BPCV, le juge unique estime qu'il convient de recevoir des informations sur le processus de demande de la victime en l'espèce ». Le juge devrait rendre sa décision au-delà du 23 mai, date à laquelle les informations demandées lui auront été communiquées.

L’audience de confirmation des charges concernant Blé Goudé, suspecté de crimes contre l’humanité en Côte d’Ivoire, a été fixée au 18 août prochain. Le leader des jeunes patriotes a comparu, pour la première fois, le 27 mars 2014, soit cinq jours après son transfèrement à La Haye.
Kisselminan COULIBALY
15/05/2014