Dans l'affaire Bensouda contre Blé Goudé, nous venons d'apprendre que le jeudi 05 juin 2014 la procureur a adressé une requête qui a été publiée le jeudi 06 juin. En effet, , la procureure de la Cpi souhaite avoir une prorogation de délai de 3 semaines. Cette demande est justifiée par un retard dans la transmission de rapports médicaux qu’elle aurait commandé à un expert.

Fatou Bensouda s'explique: « Dans le cadre de son enquête sur la situation en Côte d'Ivoire, l'Accusation a sollicité des examens médicaux. Ces examens ont été effectués par un professionnel de la santé indépendant qui les donnera.
Le Procureur est en possession de certains dossiers médicaux provenant de ces examens médicaux, mais n'a pas encore reçu les rapports d'expertise médicale. En conséquence, l'Accusation souhaite voir prolonger le délai pour la communication des dossiers médicaux en vertu du règlement 35 (2) du Règlement de la Cour (…)Sur la base de ses échanges avec l'expert médical indépendant, l'Accusation estime que trois autres semaines seront nécessaires pour recevoir les rapports d'experts, les examiner et d'évaluer si oui ou non les applications supplémentaires de pré-information à la Chambre sont nécessaires. Par conséquent, le Procureur prévoit être en mesure de divulguer les documents énumérés à l'annexe 1 et les rapports d'experts liés le 27 juin 2014 ou avant».
Cependant, l'avocat Nicolas Kaufman, conseil principal de Blé Goudé a demandé que soit rejetée la requête formulée par l’accusation.
Car selon lui « Le retard de l’«expert» médical évoqué par l’Accusation n'explique pas pourquoi le Procureur a fait sa demande de prorogation de date limite à un stade aussi avancé.
En plus Aucune indication n'est donnée sur la date à laquelle le travail a été commandé à l’expert. Enfin,pourquoi la Procureur n'a pas gardé un œil des sur l'état d'avancement des travaux ?
autre presse
07/06/2014