La Côte d’Ivoire vient de demander un sursis de 3 mois à la Cour pénale internationale (Cpi) pour se prononcer sur le transfèrement de Charles Blé Goudé, président du congrès panafricain des jeunes pour l'égalité et la justice (Cojep), proche de Laurent Gbagbo. 

Donc ce sera précisément le 13 avril prochain que la décision des autorités ivoiriennes sera connue.Joint, ce mercredi 15 janvier, par Fratmat.info, Me Blédé, membre du collectif d’avocat de Blé Goudé estime que l’attitude du gouvernement «n’a pas de sens. Le gouvernement a décidé de faire juger Simone Gbagbo et Blé ici à Abidjan sous prétexte que les juridictions sont en mesure de le faire. Ils sont tous deux poursuivis pour les mêmes chefs d’accusation. Je ne comprends pas cette décision ou cette attitude », indique-t-il.

framat infos