Le sujet a été abordé lors d’un entretien téléphonique avec Jean Bonin, secrétaire général adjoint chargé de la communication du FPI, proche d’Affi. Il explique la démarche de son président. « Le président Affi a toujours œuvré pour la réconciliation au sein du parti. Je vous fais observer que Affi N’guessan n’a jamais exclu personne du FPI. Mais eux, lors d’un certain congrès à Mama, ils disent avoir exclu Affi, Gossio et d’autres du FPI.

Affi n’est pas dans cette logique, c’est quelqu’un d’assez modéré et qui a à cœur la réunification du FPI ».

Et Jean Bonin de poursuivre en dévoilant que Sangaré a refusé plusieurs fois de recevoir Affi à son domicile.  « Affi s’est présenté à deux reprises au domicile de Sangaré, mais Sangaré n’a pas voulu lui ouvrir la porte. Il a envoyé les chefs traditionnels Bété de Gagnoa et de Yopougon pour aller le rencontrer, Sangaré a refusé. Il a envoyé le doyen Bernard Dadié, Sangaré a refusé de s’asseoir avec Affi N’guessan », a dit Bonin. C’est ce qui, selon lui, a amené Affi à dire que lorsque Sangaré acceptera de s’asseoir avec lui, il courra vers lui.