Le Rassemblement des républicains (Rdr) veut des précisions, après le discours du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié, qui assure qu’on lui a volé 600 000 voix au premier tour de la présidentielle de 2010. 

 Le discours du président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), Henri Konan Bédié, à l’ouverture du 12èmecongrès n’est pas apprécié, en certains points, par le Rassemblement des républicains (Rdr). Hier, Amadou Soumahoro, secrétaire général par intérim de ce parti qui rencontrait, à la rue Lepic, à Cocody, les maires et présidents des conseils régionaux, dénonce l’attitude de son allié, le Pdci et surtout son président, Henri Konan Bédié. «Vous avez écouté Bédié lors de son discours d’ouverture ? 

Alors qu’ils disent que nous sommes alliés, il n’a pas été tendre avec nous. Il a accusé le Rdr d’avoir réalisé un découpage électoral en sa faveur au nord. Il a aussi dit qu’on lui a volé 600.000 voix lors de l’élection présidentielle de 2010. On ne sait pas si c’est le Fpi (Front populaire ivoirien, ndlr) ou le Rdr qui les lui a volées. Que Bédié nous dise donc qui lui a volé ses voix», a exigé Amadou Soumahoro. Il estime qu’étant dans une alliance, une telle sortie du président du Pdci n’est pas opportune. «On savait que notre ennemi, c’est le Fpi, mais après cette sortie de Bédié, on ne sait plus vraiment qui est notre ami ou notre ennemi, en plus du Fpi», a-t-il asséné. Qualifiant désormais d’incertaine la relation au sein du Rhdp, le collaborateur du président de la République a appelé les militants de son parti à l’union, à l’unité, à la solidarité et à la cohésion pour conserver le pouvoir d’Etat en 2015. «Le Rdr a des enjeux plus difficiles. Il faut laisser derrière soit les oppositions nées des dernières élections. 

C’était juste conjoncturel. La réélection de Ouattara sera possible si nous sommes unis et solidaires», prévient le député de Séguéla. Pour la réussite du 1er mandat du chef de l’Etat, l’ancien ministre du Commerce a engagé tous les maires et présidents de conseils régionaux à faire de l’embauche des jeunes un axe prioritaire de leur projet de société. «Je vous invite ardemment à embaucher le maximum de jeunes militants de notre patri. Réservez dans votre organigramme des places pour eux. Il faut vite faire quelque chose pour eux», recommande-t-il. Amadou Soumahoro, qui félicitait ces élus après leur victoire aux dernières élections, a saisi l’occasion pour présenter le candidat du Rdr au poste de président de l’Union des villes et communes de Côte d’Ivoire (Uvicoci). C’est Gilbert Koné Kafana qui portera les couleurs de son parti à ces élections dont la date n’est pas encore connue.

Source : Nord-Sud |   Vendredi 18 Octobre 2013