Le processus des  exhumations des corps de la crise post-electorale de 2011 prend un plomb dans l’aile à l’ouest du pays.

 

Les populations du quartier carrefour de Duékoué Search Duékoué refusent les exhumations des corps des victimes constatées, pendant la prise d’Abidjan par les ex rebelles.

 

Selon une source jointe par KOACI sur place, Les dites populations disent ne pas été informées d’une telle opération , qui devrait avoir lieu le lundi, et révèlent qu’une fosse contentant actuellement plus de 70 morts, a été inondée.

 

« Les populations sont fâchées parce que c’est hier (NRDL Vendredi), qu’elles ont appris que les exhumations Search exhumations auront lieu lundi. Elles ont trouvé cela brusque. Non seulement elles n’ont pas été associées à l’opération et en plus elles disent que 74 corps qui ont été entassés dans une fosse commune, ont été inondés par une eau de pluie », a expliqué notre interlocuteur joint au téléphone, avant d’ajouter. 

 

« Elles soulignent aussi que, ailleurs il y a eu des rituels pour purifier la terre avant les  exhumations pour le respect des us et coutumes, pourquoi cela ne ferait pas en pays Guéré ?»

 

Pour rappel, et selon des rapports de l’ONU et des ONG internationales, les Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), crées par  Guillaume Soro depuis le Golf hôtel, dans leur volonté de chasser Laurent Gbagbo du pouvoir, ont massacré près d’un millier des populations Wê en 2011.

 

L’opinion nationale et internationale est toujours en attente d’une enquête promise par les autorités du pays, avec à sa tête le chef de l’Etat, Alassane Ouattara.