Les prisonniers de la crise post-électorale ont entamé une "grève de la faim illimitée" pour réclamer le début de leur jugement, selon des sources pénitentiaires.

Les prisonniers qui sont soutenus par leurs familles dénoncent de mauvais traitements qu'ils subissent, dans leurs différentes cellules depuis trois ans.

Ils jurent de mener le mouvement dans toutes les prisons du pays.

Plusieurs centaines de personnes proches de l'ancien président Laurent Gbagbo avaient été arrêtés en 2011 .
Les autorités judiciaires ont indiqué que les procès liés à la crise post-électorale devront débuter avant la fin de l'année 2014, note-t-on.
Nous sommes en decembre. Qui vivra verra.
AUTRE SOURCE