Le capitaine de police, Kina David, en service à Daloa, est frappé d'un gros malheur. L'homme doit désormais faire sans l'un de ses doigts. Un handicap consécutif à une très mauvaise appréciation d'une arme à feu.

 

En effet, à en croire nos sources, c'est au cours d'une patrouille de sécurisation, que l’officier de police tombe sur des bandits à bord d'un taxi-ville. Ses hommes parviennent à maîtriser ces gangsters présumés, auxquels ils arrachent l'arme à feu en leur possession.

 

Voulant tester le bon état de l'arme à feu, il s'emploie donc à la manipuler. Ignorant sans doute, qu'une balle est déjà engagée dans la chambre de tir. Par maladresse, le pauvre appuie sur la détente. Malheur. Un coup de feu part à sa grande surprise. L'un de ses doigts est alors happé par le projectile ; Le rendant quasiment en moignon.

 

L'infortuné perd énormément de sang. Conduit aux urgences du Chr de la ville, il est reçu par les praticiens. Hélas, ces derniers posent le terrible diagnostic. Celui-ci fait état de ce que son doigt est bien trop bousillé, pour qu'il soit encore possible de le sauver. Et qu'il fallait tout simplement l'amputer. C'est ce qu’il y avait de mieux à faire, au grand dam de l'infortuné officier de police.