Les habitants du quartier Gbobélet, précisément aux environs de la gare de Kennedy,
ont fait une découverte macabre dans un caniveau le 20 février dernier. Il s’agit
du corps sans vie d’un jeune homme répondant au nom de Mohamed Ali, caporal à la
2ème région militaire de la ville. La trentaine, il a reçu 7 coups de couteaux sur les
deux flans, sur la poitrine et dans l’abdomen et gisait
dans son sang.
Selon quelques habitants du quartier, le jeune aurait été attaqué
/>par un groupe d’individus aux environs de 2 heures. « Moi, j’ai entendu
des cris et des pleurs. Il disait au secours, mais, ces agresseurs lui disaient de
s’envoler. Malheureusement, je ne savais pas exactement où le drame se
passait » raconte l’un d’eux.
Selon un autre, le militaire aurait été tué pour cause de jalousie. En attendant, la police
qui s’est rendue sur les lieux du drame a ouvert une enquête pour situer les responsabilités.
Eustache Gooré