Maintenant, c’est officiel. Le procès intenté contre Laurent Gbagbo et

blé Goudé n’enregistrera plus 138témoins à charge. du coup, les prévisionspessimistes étalant ce procès jusqu’en2021 sont faussées. Le procès pourra prendrefin plus tôt qu’annoncé. C’est le jugeprésident,Cuno tarfusser lui-même, qui afait l’importante révélation hier à la reprisedu procès à la CPI.

selon le magistrat italienqui préside la Chambre I de la première

instance de la CPI qui juge Gbagbo et bléGoudé, « le bureau du procureur a informé qu’il ne lui reste plus que 28 témoins à

charge à auditionner ». Mieux, toujours selon le juge président, « le bureau de Fatou Bensouda projette de terminer la présentation

de ses témoins en décembre, en tout cas avant les vacances d’hiver ». En considérant que l’accusation avait annoncé

138 témoins, et que jusque-là, seulement 53 ont été entendus, on s’aperçoit que bensouda et sont bureau n’ont été finalement

en mesure de ne présenter que 81 témoins au total et qu’il ne leur reste que 28 témoins à auditionner jusqu’au plus tard fin décembre

2017.

Le challenge des 138 témoins à charge était difficile, voire impossible. La procureure de la Cour pénale internationale (CPI)

désillusionne, elle qui s’est promis de démontrer

que le Président Laurent Gbagbo a mis en place un «plan commun» pour conserver le pouvoir. Et avec elle, tous les

soutiens occultes qui ont participé au complot contre le Président ivoirien accusent la déception. Et la reprise du procès dans ce

mois d’août livre encore des secrets. Cela veut dire qu’à la reprise du procès après les vacances d’hiver, ce sont les avocats

de la défense qui prendront le relai pour présenter leurs témoins à décharge. Mais, vu que les témoins à charge ont déjà

presque tous blanchi Laurent Gbagbo et blé Goudé, l’on peut parier que la défense n’aura pas besoin de présenter une montagne

de témoins pour enfoncer le clou piqué par les témoins à charge. Cette hypothèse permet de penser que la procédure

contre Laurent Gbagbo et blé Goudé peut s’arrêter avant le terme annoncé par Fatou bensouda, c’est-à-dire 2021. M ais

que s’est-il passé pour qu’on en arrive là ?

En vérité, plusieurs défaillances dans « le plan » de la procureure pourraient être à la base de cet état de fait. Alors que bensouda

avait annoncé 138 témoins, l’on a vite appris qu’un certain nombre d’entre eux avaient pris la poudre d’escampette. 

Chemin faisant, l’on a encore appris que d’autres témoins s’étaient désistés ou refusaient d’aller déposer contre Gbagbo.

Enfin, la rumeur a fait dire que pour arrondir les angles, Fatou bensouda aurait ellemême élagué quelques témoins de son

écurie. A l’arrivée, on s’aperçoit que c’est un total de 57 témoins sur 138 qui ont tourné casaque ! dieu soit loué, le ballet

des mensonges contre Laurent Gbagbo prend fin en décembre prochain. dans quatre mois !

AUTRE PRESSE