Publié le 03 Août 2020 à 20:35 Source: Autre Presse

Publié le 03 Août 2020 à 20:35 Source: Autre Presse

Décès d'Amadou Gon/ De graves révélations faites : « Même si Ouattara avait choisi une autre personne, elle mourrait » déclare un fils du nord

 

Près d'un mois après le décès d'Amadou Gon Coulibaly, candidat à la présidentielle 2020, de graves révélations sont faites. Sanogo Ousmane Kader, un fils du nord se disant également spirituel a annoncé dans une interview qu'il a accordée à Linfodrome ce qui suit:  ‘’Même si le chef de l’État Alassane Ouattara avait désigné une autre personne à la place d'Amadou Gon Coulibaly, cette personne serait morte également’’.

 

C'est clair dans la tête de ce fils du nord, Sanogo Ousmane Kader. La mort a emporté Gon Coulibaly. Mais pour lui, cette mort aurait pu emporter également une autre personnalité choisie par Alassane Ouattara pour être le futur président de la République de Côte d'Ivoire. Justifiant sa déclaration, Ousmane Kader soutient que pour les cinq années à venir aucun des cadres de Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) ne peut hériter de ce post présidentiel. Présentement, dans les rangs, du Rdr ou Rhdp aucun n'est prédestiné à occuper ce fauteuil légué par Alassane Ouattara de 2020 à 2025.

 

Insistant, il indique que même si Alassane Ouattara propose une seconde personne, cette personne n'aura pas le temps de s'asseoir sur le trône, elle mourra également. Pour lui, seul le chef de l’État est en mesure de gérer la situation actuelle en Côte d'Ivoire. Toute personne à sa place pourrait favoriser une autre guerre dans ce pays. Certes, le chef de l'Etat n'a pas prévu ce schéma, mais c'est le destin qui l'impose. « Ouattara est obligé de garder le pouvoir jusqu'en 2025 avant de le rendre à la jeune génération », a-t-il renchéri.

 

Aussi a-t-il rappelé que le moment est toujours propice pour le chef de l’État de garder encore le pouvoir. Cela se justifie avec l'absence de plusieurs hommes politiques tels que : Laurent Gbagbo, président du Front populaire ivoirien (Fpi), Blé Goudé membre influent du Fpi et Guillaume Soro ex-président de l'Assemblée nationale qui souhaitent prendre part aux élections présidentielles 2020. Toutes les cartes sont réunies pour que les élections se déroulent sans bruit et donnent raison au président sortant.

 

Terminant, Sanogo Ousmane-Kader également ex-rebelle affirme avoir prédit à Alassane Ouattara, dans les années 2000, qu'il gouvernera ce pays après Laurent Gbagbo. À l'époque, il avait déclaré à Alassane Ouattara, cadre du Rdr que ce dernier allait faire dix (10) ans au pouvoir et démissionner par la suite, en prenant le soin d'installer la jeune génération. Malheureusement, le d'Alassane Ouattara n'aura pas l'assentiment de tout le monde. Cependant, les partisans et sympathisants manifesteront leur volonté de voir Alassane Ouattara revenir au pouvoir.

 

Publié le 03 Août 2020 à 20:35

Source: Autre Presse