Simone Gbagbo a été gravement éteinte par le décès d’Aboudramane Sangaré, survenu le samedi 3 novembre à Abidjan. L’ex-Première Dame de Côte d’Ivoire a rendu hommage à celui qu’elle appelle affectuesement, le gardien du Temple. Au cours d’une réunion d’urgence qu’elle avait convoqué à la suite de ce drame, l’épouse de Laurent Gbagbo a déclaré que Front populaire ivoirien (FPI) a certes perdu un pilier, mais reste débout.

 

 Quelques heures après le décès d’Aboudrame Sangaré, le vice-président de l’aile dure du Front populaire Ivoirien (FPI), Simone Gbagbo a convoqué une réunion d’urgence. Visiblement touchée par la perte d’un camarade de lutte et un ami intime, l’ex-Première Dame a via un communiqué, rendu hommage à la mémoire d’un grand homme.

 

« Le FPI a perdu ce jour un Grand Homme, un Pilier, Aboudramane Sangare mais le FPI reste debout. J'ai convoqué à cet effet, d'urgence une réunion du Secrétariat Général du FPI », a déclaré Simone Gbagbo dans son communiqué rendu public ce samedi 3 novembre, à la suite du décès du chef de l’aile dure du Front populaire Ivoirien (FPI).

 

Une question reste posée : Simone Gbagbo prendra-t-elle les reines des « Gor », après la mort d’Aboudramane Sangaré ? La réunion d’urgence convoquée par celle-ci, avec le secrétariat général de l’aile dure du FPI, semble être un signe.