Le diable a fait en sorte que beaucoup d'enfants de Dieu se retrouvent endettés, pour les coincer.  Je voudrais vous dire qu'il y a une délivrance du seigneur qui est en train d'arriver pour toute une partie de son peuple dans ce domaine.

  Beaucoup de gens endettés ne sont ni des gens qui ont jeté l'argent par les fenêtres, ni des chrétiens charnels pour autant. Ils sont souvent des gens qui se sont fait avoir alors s'ils essayaient de faire bien et de prospérer pour la gloire de Dieu.
Attention donc aux jugements qu'on peut porter. Je sais ce que c'est que d'avoir des dettes, mais alléluia je sais ce que c'est aussi que d'en être délivré !

   La bonne nouvelle est qu'un vent de délivrance va souffler pour ces gens ! 
Il n'est pas temps pour eux de cesser de donner mais de comprendre mieux quoi, pourquoi, comment et quand donner. Afin que les des dîme et offrandes données ne le soient ni par habitude ou légalisme, mais qu'elles deviennent de véritable semences - ACTES D'AMOUR ET DE RESPECT DE DIEU - approuvées de Dieu qui entraînent de véritables et concrètes récoltes.

Les deux veuves bien endettées dont il est clairement fait mention, une à l'époque d'Elie et l'autre à l'époque d'Elisée ont obtenu leur miracle parce qu'elles ont quand même donné au sein de leur détresse.

Dans un 1 Rois 17 : 8 à 16, il est question du miracle que reçut une pauvre veuve, et de la manière dont elle le reçut.

1 Rois 17 : 8-16

8 Alors la parole de l'Eternel lui fut adressée en ces mots : 9 Lève-toi, va à Sarepta, qui appartient à Sidon, et demeure là. Voici, j'y ai ordonné à une femme veuve de te nourrir. Lire la suite

 

Dieu dit qu'Il a ordonné à une veuve de nourrir Elie ! Or, la veuve n'est pas, selon la logique humaine, en état de le nourrir convenablement. Pourquoi Dieu n'a-t-Il pas envoyé Elie chez un homme qui tenait un hôtel quatre étoiles ? Savez-vous pourquoi ? Car Il voulait bénir cette veuve ! Comment cela ?

Dès qu'il la voit, Elie commence par lui demander : “Va me chercher, je te prie un peu d'eau dans un vase, afin que je boive.”
Elle alla lui chercher l'eau. Ensuite... “Il l'appela de nouveau, et dit : Apporte-moi, je te prie, un morceau de pain dans ta main.”
Elle lui répondit : “L'Eternel, ton Dieu, est vivant ! Je n'ai rien de cuit, je n'ai qu'une poignée de farine dans un pot et un peu d'huile dans une cruche. Et voici, je ramasse deux morceaux de bois, puis je rentrerai et je préparerai cela pour moi et pour mon fils ; nous mangerons, après quoi nous mourrons.”
Elie continue sur sa lancée, il lui dit de ne pas craindre mais... “Seulement, prépare-moi d'abord avec cela un petit gâteau, et tu me l'apporteras ; tu en feras ensuite pour toi et pour ton fils.”
Lui promettant un miracle EN RETOUR !

1 Rois 17 : 14

14 Car ainsi parle l'Eternel, le Dieu d'Israël : La farine qui est dans le pot ne manquera point et l'huile qui est dans la cruche ne diminuera point, jusqu'au jour où l'Eternel fera tomber de la pluie sur la face du sol.

 

La veuve ne reçut donc pas un miracle sans rien faire, mais en honorant le serviteur de Dieu avec sa propre subsistance, elle honora Dieu Lui-même.

 

1 Rois 17 : 15

15 Elle alla, et elle fit selon la parole d'Elie. Et pendant longtemps elle eut de quoi manger, elle et sa famille, aussi bien qu'Elie.



Il est dit que pendant longtemps ! PENDANT LONGTEMPS ! Elle eut de quoi manger, elle, sa famille et Elie ! Elle n'a rien perdu. Elle a tout gagné !
Certaines personnes auraient envoyé Elie promener, dès la première demande d'aller lui chercher de l'eau. D'autres encore, ne comprenant pas les lois de Dieu, auraient crié à l'abus, à l'injustice, à l'escroquerie.
Imaginez les gros titres des journaux : “Un prophète mange la moitié du gâteau qui restait à une pauvre veuve”.

Ne pas comprendre les lois, les priorités et les principes de bénédiction de Dieu, c'est se soustraire à cette bénédiction !

On peut penser aussi que ces principes ne sont pas pour ceux qui sont couverts de dettes et qui ont trop de soucis.

2 Rois 4 : 1-7

1 Une femme d'entre les femmes des fils des prophètes cria à Elisée, en disant : Ton serviteur mon mari est mort, et tu sais que ton serviteur craignait l'Eternel; or le créancier est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves. 2 Elisée lui dit : Que puis-je faire pour toi ? Dis-moi, qu'as-tu à la maison ? Elle répondit : Ta servante n'a rien du tout à la maison qu'un vase d'huile. Lire la suite


La Bible relate l'histoire d'une autre veuve qui était couverte de dettes.  Elle était ruinée et on allait lui enlever ses deux enfants pour en faire des  esclaves. Ce n'était pas juste ! Quelle situation terrible ! Quel drame !
Et pourtant, cette femme est la veuve d'un homme qui a servi Dieu. 
Est-ce ainsi que Dieu récompense Ses serviteurs. En abandonnant leur veuve et leurs enfants

Vous êtes peut-être dans des dettes et c'est injuste, Dieu ne le veut pas, Il veut vous aider, mais Sa solution n'arrivera pas toute seule.
Le prophète Elisée lui donna des directives qui lui ont permis de passer du manque à l'abondance. Elle reçut un miracle qui lui permit de payer toutes ses dettes et d'avoir encore plus que ce qu'il lui fallait pour continuer à vivre.

Dieu a une solution pour vous !


C'est personnellement au moment où j'étais le plus endetté de toute ma vie que s'est produit un miracle : nous avons suivi des directives que nous donnait l'Esprit Saint et nous sommes passé, en trois semaines, de « moins beaucoup » à acheter une maison comptant. Aucun loyer à payer ni crédit sur le dos  en me levant chaque matin ! J'ai donc autorité dans la matière pour pouvoir parler sur ce sujet.

Il y a une direction de Dieu qui attend chacun de vous pour, non seulement vous sortir des dettes, mais vous permettre aussi de liquider vos crédits et de vous trouver en avance et plus en retard.

Prenez au sérieux mon article/réponse, c'est un bon début, puis cherchez la (ou les) semence - qui exprime(nt) plus que le seul fait de chercher à sortir des dettes dans sa motivation, mais un ACTE D'AMOUR - que vous devez faire sous direction de Dieu (pas à l'aveuglette) et elle engendrera un miracle au moment voulu !

    CLAUDE ET JULIA PAYAN