PRESSE : ENCORE NOTRE VOIE
Je suis dans l'obligation de vous aider à vous professionnaliser
Vous écrivez pour vos lecteurs(?) que ma rencontre à Koun-Fao aurait été empêchée par des jeunes.
Voua avancez les mensonges suivants qui vous discréditent chaque jour :
1- Vers 11 heures, le fédéral KOSSONOU et son bureau ne s'accordaient pas sur ma venue à Koun-Fao.
Premier mensonge. Car depuis samedi, j'ai fait appeler d'urgence Kossonou le fédéral sur Abidjan. Et c'est en ma compagnie qu’il a pris le véhicule le dimanche matin pour Koun-fao.
Le fédéral Kossonou n'était donc pas à koun-Fao le dimanche à 11 heures, mais sur la route dans le même véhicule que moi en partance pour Koun-Fao.
N'ayant donc pas le don d'ubiquité, il ne pouvait être dans le véhicule sur la route et à Koun-Fao en même temps
2- Le meeting était prévu à la place de Koun-Fao village
Deuxième mensonge. Car il n'était pas prévu un meeting mais plutôt une rencontre avec les Secrétaires Généraux de sections FPI de Koun-Fao.
La rencontre, conformément aux demandes écrites que j'ai vue adressées aux autorités de la ville, était belle et bien prévue au Foyer ABISSA.
3- 14 h 30 véhicule de Koua Justin bloqué par tous ceux qui s'opposaient à la tenue de la rencontre.
Troisième mensonge. Car une fois dans la ville de Koun-Fao, nous nous sommes rendus chez Madame le Préfet pour les civilités, puis à la gendarmerie pour les civilités au commandant de Brigade.
C'est après ces civilités que nous nous sommes rendus au foyer ABISA où un accueil chaleureux m'a été réservé. Accompagnant mon véhicule à pied jusqu'au lieu de la rencontre.
4- KOUA est saisi par les cols par un jeune en colère.
Quatrième mensonge. Aucun jeune n'a placé un mot déplacé en mon endroit. Bien au contraire. Tous criaient de joie à ma vue.
C'est alors que ce jeune que vous présentez comme un barbare du nom de Yao AGNINI m'a confié qu'il aurait reçu une consigne de KOMOE Augustin pour perturber la rencontre. Et que même KOMOE Augustin lui aurait fait parvenir de l'argent pour cet acte.
Mais qu'il ne pouvait se le permettre en mon endroit car pour lui, me dira t-il :
' Tu es devenu un symbole pour nous les jeunes.'
5- Vous annoncez 4 blessés dans le rang de ceux qui ne voulaient pas la rencontre.
Cinquième mensonge. Car après cette confidence, AGNINI Yao s'est joint au groupe de sécurité pour la sécurisation de la manifestation. Il n' y a eu donc aucun blessé.
Et après la rencontre qui a duré trois heures d'horloge, nous sommes allés partager un copieux repas avant de prendre la route pour Tanda.
Quoi retenir de vos écrits ?
Vous tentez par le mensonge de vous consoler que des jeunes seraient en colère contre moi. Et vous choisissez le chemin du ridicule pour falsifier des faits, pourtant vérifiables.
Retenez que j'honorerai toutes les sollicitations des jeunes pro-GBAGBO et FPI et des Ivoiriens en général et ce d'où qu'elles viennent.
Pour l'heure, en Côte d'Ivoire, en dehors du RDR et ses dozos, personne ne peut m'empêcher de tenir des rencontres dans les fédérations.
Je comprends qu'après plusieurs échecs de vos différentes missions de diabolisation et de démystification du Président GBAGBO dans les fédérations,
vous vous trouviez dans l'obligation de vous consoler avec ces montages dignes des incultes de nouvelle génération.
Encore une fois, votre professionnalisme m'obligerait !
NB : Si vous le souhaitez, mon Directeur de cabinet peut vous faire parvenir le film de la rencontre.
Koua Justin
Porte-Parole de la DNC du candidat GBAGBO Laurent
à la présidence du Front Populaire Ivoirien (FPI).
DIEU aime GBAGBO !