Nous vous informions il y a quelques heures qu’on avait évité de justesse à un affrontement entre les éléments frci. Les évènements se sont déroulés à Marcory, zone 4 lors de la passation de commandement entre Wattao et Tuo Souleymane. Un militaire présent sur les lieux a accepté de nous expliquer en détails les faits.

Très tôt le matin, l’EGS a été encerclé par des éléments de la garde républicaine proches de Wattao. Ils sont venus avec l’intention d’empêcher la cérémonie de passation de commandement de la sécurité d’Abidjan sud au lieutenant Tuo Souleymane. Ils ont ainsi perturbé la circulation en barrant la voie qui passe devant le camp. Ils ont sorti des armes lourdes et nous étions comme coincés dans un trou. Sur ordre du plus gradé d’entre nous présent à cet instant, nous n’avons pas riposté. Quand je suis arrivé près du camp, je me suis rendu compte que la voie était obstruée. J’ai foncé car il me fallait atteindre le camp. C’est là que je suis tombé sur des frères d’armes. Je me suis présenté et avant de comprendre ce qui se passait, ils ont commencé à me ruer de coups. Ils m’ont dépouillé de la somme de 150.000, mes téléphones et sont partis avec mon véhicule tout en me déshabillant avant de tirer une balle entre mes jambes afin de m’effrayer» a expliqué l’infortuné».

En effet, la sécurisation de la zone sud d’Abidjan, jusque-là sous contrôle de Wattao, lui a été arrachée pour être confiée au lieutenant Tuo Souleymane, qui a travaillé sous les ordres de Wattao.
SOURCE IM