L e Front populaire ivoirien (FPI), fondé et «totalement présidé par Laurent gbagbo», selon les termes d’un communiqué en vigueur depuis le décès du président par intérim abou Drahamane sangaré, est de nouveau en mouvement. Il reprend ses activités politiques suspendues en raison de ce décès. au centre des préoccupations majeures pour l’année 2019, se trouvent «deux importantes missions» suggérées par le président Laurent gbagbo depuis sa cellule d’otage de la Cour pénale internationale, double directive que la direction de son parti vient d’adopter. et pour rendre publiques ces deux missions, la direction du FPI a donné mandat au secré- taire général assoa adou, qui les a recueillies après du président gbagbo le 20 décembre 2018, à y consacrer un point de presse aujourd’hui lundi à 11h.

 

Deuxième activité prévue pour cette année 2019, d’ici le 19 janvier, le parti aura achevé la seconde phase d’installation et/ou de renouvellement des 77 fédérations à pourvoir en secrétaires généraux sur les 240 fédérations créées par le 4ème Congrès ordinaire des 3 et 4 août 2018 à moossou (grand-Bassam, 40 km au sud d’abidjan). Dans la foulée, le parti prépare la 20ème édition de sa célèbre Fête de la Liberté prévue les 27 et 28 avril 2019 à Duékoué. «le pagne de la liberté» sera produit dans les jours à venir pour cet évènement auquel bon nombre de militants FPI rêvent de voir Laurent gbagbo participer, «libre pour la justice et la vérité», selon le titre de son dernier livre à succès écrit avec le journaliste français François mattéi. Par ailleurs, le FPI fera de nouveau face au malheur qui le frappe avec le décès, le 2 décembre 2018, du Pr. séry Bailly Zacharie. Les obsèques de l’éminent intellectuel et cadre du FPI sont prévues du 24 janvier au 9 février, avec son inhumation à Daloa. avant d’adopter «ce cahiers de charges» pour l’année 2019, le Comité d’organisation des obsèques du président sangaré présidé par la ministre Odette sauyet Likikouet, vice-présidente du FPI, a présenté et fait adopter «l’excellent travail» accompli dans la douleur et dans la dignité, selon la direction du parti. C’est au bout de deux réunions marathon en l’espace de 48h que la direction du FPI fondé et pré- sidé par Laurent gbagbo a adopté cet agenda politiquement chargé : Le bal a été ouvert par un secrétariat exécutif (forum des vice-présidents et secré- taires généraux) le jeudi 3 janvier 2018 de 15h à 18h30. Il s’est achevé par un secrétariat général (forum du secrétariat exé- cutif, des secrétaires nationaux, responsables des structures d’activités et des anciens hauts cadres du FPI) le samedi 5 janvier 2019 de 10h à 15h30. Ce sont les deux premières rencontres politiques exé- cutées par la haute direction du FPI, en guise de reprise des activités, après les obsèques du président abou Drahamane sangaré décédé le 3 novembre et inhumé le 1er décembre 2018. «il s’agit, en vérité, d’une rentrée politique ré- flexive !», a déclaré un des cadres du FPI au sortir des deux longues réunions auxquelles il a pris part. Ces deux réunions étaient placées sous la direction d’un trio constitué de simone ehivet gbagbo, 2ème Vice-présidente du FPI, présidente de séance ; Laurent akoun, 4ème Viceprésident et assoa adou, secrétaire général du Parti, qui a conduit les dé- bats. tous ont profité de ces retrouvailles, après tant de tristes périodes de décès traversées, pour présenter leurs vœux les meilleurs pour 2019 à l’ensemble des militants du FPI et à tout le peuple ivoirien .