Guillaume Soro, candidat à la présidentielle ivoirienne, a réclamé ce vendredi 3 juillet 2020, un audit international de la liste électorale. L’élection présidentielle appartient avant tout au peuple.

Essayer de suborner le vote du peuple est une forfaiture. Que le régime actuel ait bénéficié de l’implication de la communauté internationale pour assurer la transparence du scrutin en a assuré la crédibilité, la stabilité.


Tenter de flouer et de limiter le vote du peuple par l’exclusion de candidats artificiellement, engendrent la déchirure or la Côte d’Ivoire en a souffert depuis 1995.


En 2000 de nombreux candidats se sont vus exclus. La suite a été tragique. N-a-t-on pas tiré de leçons? Pourquoi devrait-on reproduire les mêmes erreurs? Pourquoi devrait-on faire souffrir le peuple ?


La mémoire est-elle si courte? En 2020, la maturité devrait nous obliger à scrutin paisible, seul gage d’une vraie réconciliation. Respecter la souveraineté du peuple exige une liste électorale limpide.


J’en appelle aux forces vives de la nation à réclamer un audit international de la liste électorale. Personne ne devrait en avoir peur si l’on a rien à cacher. L’on doit exiger une élection sans exclusion si l’on est clean Je suis ivoirien et je suis candidat c’est mon droit.