Des militants du Fpi qui venaient de prendre part au meeting de leur parti à place Ficgayo, hier dimanche 23 février 2014, ont été agressés par des militants du Rdr. Ces actes de violence se sont produits non loin du siège local du Fpi sis à Yopougon-Wassakara. Selon S. Désiré

dit Tapéko, une des victimes, après l’école primaire de la Sicogi situé à proximité du lieu du meeting, les militants du Fpi ont été accueillis avec des jets de pierre dans les environs du siège du Rdr. « Nous étions en train de commenter les différentes allocutions, surtout celles de Sam L’Africain et du président Affi N’Guessan quand l’un d’entre nous a reçu une pierre sur la tête. Au départ, nous avions pensé à un jeu d’enfant. Mais subitement, les pierres ont commencé à pleuvoir. Chacun a pris ses jambes au cou. Il a fallu l’intervention de la gendarmerie pour que ces voyous disparaissent dans la nature
& raquo;, commente-t-il. Et de révéler qu’à la veille de ce rassemblement politique, dans les quartiers de Yopougon- Selmer et Wassakara, des rumeurs faisaient état de ce que les jeunes du Rdr auraient menacé d'empêcher le meeting au cas où Affi N’Guessan s’apprendrait verbalement à Alassane Dramane Ouattara. Ces rumeurs se sont donc confirmées par l’agression des militants du Fpi.